Delaurenti Béatrice

Maître de conférence EHESS
Directrice du CRH

Mes recherches portent sur les relations entre religion, science et magie à l’époque médiévale. J’étudie l’histoire intellectuelle de l’action à distance et les élaborations doctrinales sur la relation de l’âme et du corps et le pouvoir de l’imagination. Mes travaux actuels se concentrent sur les controverses relatives au mauvais œil, au pouvoir du regard, à la fascination. Prenant pour fil conducteur la réception de la doctrine d’Avicenne sur le pouvoir de l’âme en dehors du corps, je poursuis une enquête sur les auteurs latins – médecins, théologiens ou philosophes, qui se réfèrent à cette doctrine et discutent des causes du mauvais œil. Un autre volet de mes travaux concerne Nicole Oresme, grande figure intellectuelle de la deuxième moitié du XIVe siècle ; je dirige actuellement avec Alain Boureau une entreprise collective d’édition de ses Problemata (anciennement connus sous le nom Quodlibeta). Je supervise également l’élaboration d’une base de données de formules d’incantations médiévales, Carminabase.

Membre du Conseil pédagogique de la Mention histoire depuis 2017
Membre du comité éditorial de L’Atelier du CRH depuis 2016

Coordonnées professionnelles

EHESS-CRH
54, boulevard Raspail
75006 Paris
beatrice.delaurenti@ehess.fr

01 53 63 56 53

Enseignements 2018-2019

Publications

Ouvrages

  • La contagion des émotions. Compassio, une énigme médiévale, Paris : Garnier classiques (Savoirs Anciens et Médiévaux), 2016, 338 p.
    compte-rendus : Cahiers de Recherches Médiéviévales et humanistes, 2016, (J. Véronèse) ; 2017 (Nicolas Combettes)
  • La puissance des mots : virtus verborum. Débats doctrinaux sur les incantations au Moyen Âge, Paris : éditions du Cerf, 2007. Préface d’Alain Boureau, 579 p. (Prix Jean Raynaud de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, novembre 2008).
    compte-rendus : Rivista di storia del cristianesimo, II, 2010 (E. Tealdi) ; Annales histoire et sciences sociales, 64, 2009 (J. Véronèse) ; Etudes, janv. 2008 (Olivier Marin) ; Historiens et géographes, 403 (F. Collard) ; Le Moyen Âge, 2/2008 (B. Grévin) ; Lettres de la SPF, 19.05.2008 (P. Avrane) ; Magic, Ritual and Witchcraft, 5/1, 2010 (M. Bailey) ; Médiévales, 57, 2009 (K. Mesler) ; Recherches de théologie et Philosophie médiévales, 75/1, 2008 (U. Zahnd) ; Revue d’histoire de l’Eglise de France, 93, 2007 (V. Beaulande) ; Revue d’histoire et de philosophie religieuse, 88/4, 2008 (A. Noblesse-Rocheau) ; Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2008 (J. Rousse-Lacordaire) ; Revue Thomiste, 4, 2008 (S.-Th. Bonino) ; Sigila, 21, 2008 (C. Baladier) ; Revue de synthèse, 129/4, 2008 (I. Catach) ; L’Histoire, 325, nov. 2007 ; Le Monde des livres, 26.10.2007 (N. Offenstadt) ; Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, 16, 2007 (A. Motte).
  • Lettres de Marinette 1914- 1915, préface de Clémentine Videl-Naquet, Paris, éditions Orizons, 2017

A paraître

Pietro d’Abano, « Expositio Problematum », VII. Édition critique, traduction et introduction, Leuven : Leuven University Press.

Direction d’ouvrage

  • avec Blaise Dufal et Piroska Nagy (dir.), L’Historien et les fantômes. Lectures (autour) de l’œuvre d’Alain Boureau, Paris, Belles Lettres, à paraître.

Edition critiques d’ouvrage

  • Pietro d’Abano, Conciliator, differentia 156 : éd. B. Delaurenti, « Pietro d’Abano et les incantations. Présentation, édition et traduction de la differentia 156 du Conciliator », dans J.-P. Boudet, F. Collard et N. Weill-Parot (eds.), Médecine, astrologie et magie entre Moyen Âge et Renaissance : autour de Pietro d’Abano, Florence : Sismel (Micrologus’ library), 2012, p. 39-105
  • Nicole Oresme, Quodlibeta, 43 et 44 : éd. B. Delaurenti, « Contre la magie démoniaque et les incantations : les questions 43 et 44 des Quodlibeta », dans J. Celeyrette, C. Grellard (dir.), Nicole Oresme philosophe. Philosophie de la nature, philosophie de la connaissance, Turnhout : Brepols (Studia artistarum), 2014, p. 251-297

A paraître

  • Nicole Oresme, Problemata, Paris : Belles Lettres : éd. collective sous la direction de Béatrice Delaurenti et Alain Boureau

Articles

  • « Deux approches savantes du rire : Nicole Oresme et Évrart de Conty », in Entre le cœur et le diaphragme. (D)écrire les émotions dans la littérature narrative et scientifique du Moyen Âge, édit. C. Baker, M. Cavagna et G. Clesse, Louvain-la Neuve, Publications de l’Institut d’études médiévales, 2018, p. 101-116 (Institut d’études médiévales. Textes, Études, Congrès, 30)
  • « Emotional contagion: Évrart of Conty and Compassion », dans Andreea Marculescu, Charles-Louis Morand Métivier (eds.), Affective and Emotional Economies in Medieval and Early Modern Europe. New York, Palgrave MacMillan, 2018, p. 107-126.
  • (avec B. Dufal et P. Nagy), « Introduction. L’historien et les fantômes », dans B. Delaurenti, B. Dufal et P. Nagy (dir.), L’Historien et les fantômes. Lectures (autour) de l’œuvre d’Alain Boureau, Paris, Belles Lettres, 2017, p. 7-16.
  • « Vingt ans de séminaire », dans B. Delaurenti, B. Dufal, P. Nagy (éd.), L’Historien et les fantômes. Lectures (autour) de l’œuvre d’Alain Boureau, Paris, Belles Lettres, 2017, p. 147-154.
  •  « Le pouvoir fascinant de l’imagination. Retour sur Lynn Thorndike et l’Anonyme du Vatican (ms. Vat. lat. 1121) », Recherches de Théologie et Philosophie Médiévales, 83/2 (2016), p. 385-421
  • « Pratiques médiévales de réécriture. Le cas de la doctrine avicennienne du pouvoir de l’âme en dehors du corps », Aevum, 90, fasc. 2 (2016), p. 351-376.
  • « Les franciscains et le pouvoir du regard (1277-1295). Une question quodlibétique attribuée à Raymond Rigauld », Études Franciscaines, ns., 9 (2016) fasc.1, p. 147-186.
  •  « Pietro d’Abano et  la compassio : contamination et action à distance. Une lecture de l’Expositio Problematum, VII », dans P. De Leemans, M. Hoenen (eds.), Between Text and Tradition. pietro d’Abano and the Reception of Pseudo Aristotle’s Problemata Physica in the Middle Ages, Leuven : Leuven University Press, 2016, p. 119-147.
  • « L’action à distance est-elle pensable ? Dynamiques discursives et créativité conceptuelle au XIIIe siècle », dans F. Chateauraynaud, Y. Cohen (dir.), Histoires pragmatiques, Paris, Éditions de l’EHESS (« Raisons pratiques », 25), 2016, p. 149-178.
  •  « Dire et vivre l’attente (1914-1915) », Sigila, 3 (2016), p. 119-127.
  • « La pratique incantatoire à l’époque scolastique. Charmes et formules des réceptaires médicaux en latin et en langues romanes (XIIIe -XVe siècle) », dans I. Draelants, C. Balouzat-Loubet (dir.), La formule au Moyen Âge, II. Actes du colloque de Nancy et Metz, 7-9 juin 2012, Turnhout : Brepols, 2015, p. 473-494.
  •  « Contre la magie démoniaque et les incantations : les questions 43 et 44 des Quodlibeta », dans J. Celeyrette, C. Grellard (dir.), Nicole Oresme philosophe. Philosophie de lanature, philosophie de la connaissance, Turnhout : Brepols (Studia artistarum), 2014, p. 251-297.
  •  « De la clôture en histoire. La parenthèse, un espace de liberté », Sigila, 34 (2014), p. 161-165.
  • « La nature à l’horizon. Virtus verborum, causalité et naturalisme », dans N. Bériou, J.-P. Boudet, I. Catach (eds.), Le pouvoir des mots au Moyen Age. Actes du colloque Lyon, 22-24 juin 2009, Turnhout : Brepols (Bibliothèque d’Histoire Culturelle du Moyen Age), 2014, p. 435-457.
  •  « Pietro d’Abano, Expositio Problematum, VII (v. 1310). Traduction en français », dans Spicae. Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais, nouvelle série, 3, 2013.
  • « Jalons pour une histoire de la compassio. Controverses philosophiques et théologiques sur la contagion du bâillement dans les commentaires aux Problèmes d’Aristote au XIVe siècle. », Recherches de Théologie et Philosophie Médiévales, 79 (2012) 1, p. 149-194.
  •  « Pietro d’Abano et les incantations. Présentation, édition et traduction de la differentia 156 du Conciliator », dans J.-P. Boudet, F. Collard et N. Weill-Parot (dir.), Médecine, astrologie et magie entre Moyen Âge et Renaissance : autour de Pietro d’Abano, Florence : Sismel (Micrologus’ library), 2012, p. 39-105.
  •  « Femmes enchanteresses. Figures féminines dans le discours savant sur les pratiques incantatoires au Moyen Âge », dans A. Caiozzo, N. Ernoult (dir), Femmes médiatrices et ambivalentes. Mythes et imaginaires, Paris : Armand Colin, 2012, p. 215-226.
  •  « Agir par les mots au Moyen Âge. Communication et action dans les débats sur le pouvoir des incantations », Archives de sciences sociales des religions, 158 (avril-juin 2012), p. 53-71.
  •  « La sorcière en son milieu naturel. Démon et vetula dans les écrits sur le pouvoir des incantations », dans M. Ostorero, G. Modestin et K. Utz Tremp (dir.), Chasse aux sorcières et démonologie. Entre discours et pratiques (XIVe-XVIIe siècle), Florence : Sismel, Edizioni del Galluzzo (Micrologus’ library, 36), 2010, p. 367-388. Repr. dans Sorcières et démons (15e-17e siècle), Florence : Sismel, Edizioni del Galluzzo (« medi@evi. digital medieval folders, 13 »), 2016, p. 119-140.
  •  « Variations sur le pouvoir des incantations. Le traité ‘Ex Conciliatore in medicinis dictus Petrus Albano’ de Pierre Franchon de Zélande », Archives d’Histoire Doctrinale et Littéraire du Moyen Âge, 74 (2007), p. 173-244.
  •  « Oresme, Lucain et la « voix de sorcière » », Cahiers de Recherches Médiévales, 13 (2006), p. 169-179.
  •  « La fascination et l’action à distance : questions médiévales (1230-1370) », Médiévales, 50 (printemps 2006), p. 137-154.

A paraître :

  • « The little old woman with evil eye. Vetula, fascination and the force of imagination (13th-14th c.) », dans Gaia Gubbini (dir.), The Imagined Woman. Interdisciplinary Perspectives in Medieval and Early Modern Europe, (FU Berlin, 15-16 Juin 2017).
  • « William of Auvergne and Compunction. Describing the World through Metaphors », dans Charlotte Steenbrugge, Graham Williams (dir.), Cultures of Compunction in the Medieval World: Emotion, Contrition and Penitence in the Middle Ages, Tauris.
  • avec Françoise Guichard-Tesson, « Regards croisés sur la musique et la magie. Nicole Oresme et Évrart de Conty », Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes : « Magie et Musique, 1100-1600 ».
  • « Medieval Healing Charms between doctrine and practice », dans Gregory Darwin and Katherine Leach (dir.), Interdisciplinary Approaches to the Study of Healing Charms and Medicine (Harvard university, Boston, 6-8 April 2018).
Compte-rendus
  • Florence Chave-Mahir, Julien Véronèse, Rituel d’exorcisme ou manuel de magie ? Le manuscrit Clm 10085 de la Bayerische Staatsbibliothek de Munich (début du XVe siècle), Florence : Sismel, (Micrologus’ Library, 73), 2015 [Le Moyen Âge, à paraître].
  1. Gadebusch Bondio, A. Paravicini Bagliani (éds.), Errors and mistakes. A Cultural History of Faillibility, Florence : Sismel (Micrologus’ Library, 49), 2012 [Le Moyen Âge, à paraître].
  • Martine Ostorero, Le diable au sabbat. Littérature démonologique et sorcellerie (1440-1460), Florence, Sismel (Micrologus’ Library, 38), 2011 [Revue de Synthèse, t. 136, n° 3-4 (2015), p. 508-510].
  • Thomas Bénatouïl, Isabelle Draelants (éd.), Expertus sum. L’expérience par les sens dans la philosophie naturelle médiévale, Florence : Sismel (Micrologus’ Library, 40), 2011 [Annales. Histoire, Sciences Sociales, 70/3 (2015), p. 749-751].
  • Steven A. Epstein, The Medieval Discovery of Nature, Cambridge, Cambridge University Press, 2012 [La Revue Historique, 670 (2014)].
  • Jean-Patrice Boudet, Anna Caiozzo, Nicolas Weill-Parot (éds.), Images et magie. Picatrix entre Orient et Occident, Paris, Champion, 2011 [Annales. Histoire, Sciences Sociales, 69/3 (juillet-septembre 2014), p. 791-793].
  • Alain Boureau, En Somme. Pour un usage analytique de la scolastique médiévale, Paris : Verdier, 2011, dans Sigila, 29 (2012) p. 204-205.
  • Julien Véronèse, L’Almandal et l’Almandel latins au Moyen Âge. Introduction et éditions critiques, Florence, Sismel (Micrologus’ Library, 46), 2012 [Le Moyen Âge, 79 (2013/2), p. 483-484].
  • Florence Chave-Mahir, L’exorcisme des possédés dans l’Eglise d’Occident (Xe-XIVe siècle), Turnhout : Brepols, 2011, dans Médiévales, 64 (printemps 2013), p. 202-205.
  • Christophe Grellard et Pierre-Marie Morel (éd.), Les Parva Naturalia d’Aristote. Fortune antique et médiévale, Paris : Publications de la Sorbonne, 2010 [Cahiers de recherches médiévales et humanistes, Comptes rendus, 2010. URL : http://crm.revues.org//index12147.html].
  • Michèle Goyens, Pieter De Leemans (éds.), « Aristotle’s Problemata in Different Times and Tongues », Leuven : Leuven University Press, 2006 [La Revue de Synthèse, 130/4 (2009), p. 705-708].
  • Jean-Patrice Boudet, « Entre science et nigromance. Astrologie, divination et magie dans l’Occident médiéval (XIIe-XVe siècle) », Paris, Publications de la Sorbonne, 2006 [Le Moyen Âge, t. 113, fasc. 3-7 (2007), p. 709-711].