Présentation

Ce nouveau groupe vise à s’inscrire dans le projet intellectuel fondateur des études médiévales à l’EHESS, tel qu’il a été porté par Jacques Le Goff, puis illustré par le Groupe d’Anthropologie Historique de l’Occident médiéval (GAHOM) et par le Groupe d’Anthropologie Scolastique (GAS) au sein du CRH. Il se donne pour ambition, à partir de cet héritage et au contact de la diversité des sciences sociales et des aires culturelles dont la réunion donne son identité à l’EHESS, de faire émerger de nouvelles interrogations sur les objets, les méthodes, les formes d’écriture et les frontières de l’histoire du Moyen Âge occidental sans exclure les comparaisons avec l’Orient. Il veut également s’inscrire dans des collaborations transversales et thématiques dans le cadre de la COMUE PSL.

La notion d’anthropologie historique est au fondement de cette démarche. Elle rappelle à la fois une orientation historiographique essentielle des études sur le Moyen Âge au cours du dernier demi-siècle, et leur nécessaire ouverture aux sciences sociales. Le groupe AhloMA renoue avec la problématique de la longue durée telle qu’elle a été élaborée par Fernand Braudel puis Jacques Le Goff, dont la notion de « long Moyen Âge » est ici essentielle, entendue comme un programme de recherche ouvert.

Le périmètre scientifique des travaux du groupe s’étend sur toute la période d’un long Moyen Age et concerne principalement l’Occident chrétien, sans pour autant s’y limiter : les recherches comparatistes avec d’autres aires culturelles, mais aussi avec d’autres traditions historiographiques européennes et extra-européennes, font partie intégrante du projet. Dans cette perspective, notre programme de recherche sera structuré autour de quatre chantiers de recherche, connectés entre eux, qui incluront chaque fois une forte exigence épistémologique, une réflexion sur la méthodologie, l’historicité et la pratique de l’anthropologie historique.

  1. Anthropologie des savoirs

  2. Anthropologie du visuel

  3. Anthropologie du croire

  4. Anthropologie des appartenances

Les pages web du GAHOM et du GAS restent pour l’instant disponible. AhloMA disposera d’un nouveau site présentant les activités de ses membres

La responsable pour une période intermédiaire est Marie Anne Polo de Beaulieu