Thèses soutenues (J. Le Goff)

Thèses soutenues (J. Le Goff)

1977

  • Régis LABOURDETTE, Le portail de Souillac : essai d’interprétation d’une oeuvre du douzième siècle.

1980

  • Martine SEHL, Recherches en vue d’une reconstitution matérielle du jardin médiéval à l’aide de documents historiques, iconographiques et littéraires.

1981

  • Alain BOUREAU, Les formes narratives de la Légende dorée de Jacques de Voragine.

  • Raymond FOURASTE, Dieu et diable. Abord de la mentalité et des mœurs du Pays des quatre vallées à partir des fresques et des peintures des lieux de culte.

  • Isabelle GRANGE, Essai d’interprétation de certains personnages ornithomorphes du folklore français. (Textes médiévaux et folklore contemporain).

1982

  • Sophie CASSAGNES-BROUQUET, La violence des étudiants toulousains de 1460 à 1610.

1983

  • Mario PILOSU, L’attitude culturelle de l’Eglise médiévale à l’égard des femmes dissolues XIIe-XIIIe siècles.

  • Mineo TANAKA, La nation Anglo-Allemande de l’Université de Paris à la fin du Moyen Age.

1984

  • Marie-Anne POLO de MERCOYROL de BEAULIEU, Etude et édition d’un recueil d’exempla du XIVe siècle : la Scala Coeli de Jean Gobi.

1985

  • Jeannine HOROWITZ, La peur en milieu ecclésiastique (XIIIe – 1ère moitié du XIVe siècle).

  • Christophe LEBBE, Le paysan, le moine et la mort. Les Cisterciens et l’encadrement religieux dans l’au-delà dans les Pays-bas du Sud, 1100-1250.

  • Colette RIBAUCOURT, L’Alphabetum narrationum d’Arnold de Liège. Un recueil d’exempla compilé au début du XIVe siècle.

  • Joël SCHWERDROFFER, L’espace forestier. Représentation littéraire (dans les Lais) et réalités paysagères et économiques (seconde moitié du XIIe siècle – fin du XIIIe siècle).

1987

  • Françoise CLIER-COLOMBANI, L’iconographie de Mélusine à la fin du Moyen Age et à la Renaissance.

1988

  • Marie-Claire GASNAULT, Pour vingt setiers de grain. Les enquêtes du procès pour la dîme de Sépeaux en 1494.

1989

  • Jérôme BASCHET, Les justices de l’au-delà. Les représentations de l’Enfer en France et en Italie (XIIe-XVe siècles).

  • Philippe BUC, La représentation du pouvoir politique dans l’exégèse parisienne et de la France du Nord aux XIIe et XIIIe siècles.

  • Rashmi PATNI, Sur l’assaisonnement dans la cuisine du Moyen Age et de la Renaissance.

1992

  • Michel LAUWERS, La mémoire des ancêtres, le souci des morts. Fonction et usage du culte des morts dans l’Occident médiéval. Diocèse de Liège, XIe-XIIIe siècle.

1993

  • Rosa Maria DESSI, Ecritures laïques, prédication et confréries à Florence au XVe siècle. A propos du Ms Riccardiano 2894 (1461-1466). Edition et étude historique.

1995

  • José LOPEZ de OCARIZ, La tête sculptée, miroir d’une société. Etude de la figure humaine dans les églises du pays basque. Alava Byscaye et Guipuzcoa aux XIIe-XIIIe siècles.

  • Pascal MICHON, Individuatio. Pour une anthropologie historique de la modernité. Contribution à une critique des sciences sociales.

  • Martin NEJEDLY, La représentation des pouvoirs et des hiérarchies dans les Chroniques de Jean Froissart.

1997

  • Cristina CODARCEA, Société et pouvoir en Valachie (1602-1654) Entre la coutume et la loi.

  • Mostafa MOUSSAID, Etude sur Paris et Fès aux XIIIe-XVe siècles.

2002

  • Olivier de LABROUHE DE LABORDERIE, « Ligne de reis ». Culture historique, représentation du pouvoir royal et construction de la mémoire nationale en Angleterre à travers les généalogies royales en rouleau du milieu du XIIIe au début du XVe siècle.